Qui suis-je?

Derrière tous ces 0 et 1, je suis une personne, je me présente Michael Rondeau alias micro_maniaque sur internet, je suis malvoyant de naissance ma pathologie est l’albiniste oculo-cutané avec un nystagmus. Je suis une personne ordinaire comme chaque personne sur terre aimant certaines choses plus que d’autres, je tente de me surpasser malgré les difficultés que je rencontre dans ma vie, j’ai toujours été persévérant lorsque je rencontre un problème et je n’abandonne jamais ce que je me suis fixé.

J’ai toujours adoré l’informatique et les technologies, elles ont toujours été dans ma vie, tant pour remédier à mon handicap ou encore pour mon divertissement personnel. Mon aventure dans le monde techno commence en 2005 grâce à **** un professeur en informatique formidable, il est unique, il est passionné par l’informatique et les technologies et sa passion est tellement contagieuse, qu’elle est devenue ma passion. **** Ma toujours dit « il n’y a jamais de problèmes, seulement des solutions. » Cette phrase restera encrée dans ma mémoire pour toujours.

Malgré mon handicap, je suis un grand joueur de jeux vidéos en tous genres passent de Minecraft à GTA 5 ou encore la série Watch Dogsd’Ubisoft. Je suis aussi très doué dans la gestion d’infrastructure informatique tournant sur Debian. J’adore tout ce qui est la sécurité informatique, mais aussi la programmation de jeux vidéos. Comme chaque personne sur terre j‘ai des rêves et un de ceux-ci est de pouvoir un jour intégré une équipe dans une société type Ubisoft ou EA. Pourquoi? Car j’adore les défis, chaque fois qu’un nouveau jeu sorti d’un de ces studios les mécanismes du jeu ou le moteur graphique est complètement différent et lors de la création d’un jeu vidéo il y a divers défis à surmonté tant au niveau technique que graphiste. Je suis prêt à tous les défis que la vie me réservera.

Vivre avec un handicap, est-ce difficile?

Je vois parfois des personnes me demandent est-ce difficile de vivre avec un handicap, pour leur répondre oui malgré tous les outils et l’aide que je peux recevoir vivre avec un handicap comme le mien et que je rappelle est un handicap visuel.

Le plus difficile quand tu as un handicap est la réaction des personnes parfois ils le font indirectement, mais je le ressens, je ressens que je suis différent qu’eux. La différence fait peur aux personnes et parfois je me demande pourquoi pourtant je suis né comme tout le monde par la même manière naturelle que tout le monde, je respire, je parle, je m’exprime, mais aux yeux des autres je suis différent une différence qui ne fait mal pas physiquement, mais psychologiquement oui.

Dans ma vie j‘ai entendu plusieurs noms à mon intention comme le monstre, le blanc, le malade, la souris et ces mots même simples font très mal dans ma jeunesse dans les cours d’école, mais aussi aux parcs j‘ai été très longtemps rejeté par les autres enfants à cause de ma différence de couleur et mon handicap, mais mon entourage était toujours là pour moi, ils ont toujours été là pour m’aider et pour me motiver.

L’handicap visuel est un des pires handicaps que je connais, énormément de limitation dans la recherche de travail, impossible d’avoir un permis de conduire, impossible d’intégrer les forces de l’ordre ou les services d’incendie ou d’ambulances, des ralentissements dans les apprentissages scolaires et encore plus. L’handicap visuel a le plus de contraintes par rapport à un sourd ou une personne à mobilité réduite, car mêmes si eux ils ont un handicap qui limite certaines actions aux quotidiens, ils peuvent facilement avoir un permis de conduire, intégré les forces de l’ordres et des choses que moi je ne pourrais faire à cause de mon handicap, le plus dur est de ne pas pouvoir conduire, je vois des personnes avoir leur permis et avoir une sorte d’autonomie et de liberté que je ne pourrais jamais avoir au maximum, oui j‘ai les transports en commun, mais je ne suis pas libre de choisir quand je veux arriver à telle heure ou si ça me tente un soir d’aller rouler à 3 heures du matin dans les rues de ma ville, je peux bien sûr marcher, mais ce n’est pas la même sensation que de conduire.

Heureusement j‘ai des outils pour m’aider et à améliorer mon quotidien, comme un ordinateur portable pour mes apprentissages scolaires, une télévisionneuse pour un agrandissement des documents imprimés en plus gros, une canne blanche pour m’aider dans mes déplacements extérieurs et intérieurs. Ces outils même pratiques ont un côté différentiel des autres qui me dérange comme la canne blanche même si j’essaye de l’utiliser le plus souvent, il y a certains moments quand il y a beaucoup de personnes ou l’utilisation de ma canne blanche me dérange plus que tous, car je me dis que tout le monde me regarde et me juge et je déteste qu’une personne me juge, car j’ai une canne blanche donc quand il y a beaucoup de personnes je ne l’utilise pas même si je devais.

J’ai aussi des outils informatiques, car oui je suis quand même un grand joueur de jeux vidéos et je ne vais pas me priver pour jouer à GTA 5 ou BF1 pas parce que j’ai un handicap visuel que je ne vais pas profiter des plaisirs des jeux vidéos. J’ai deux outils que j’utilise sur mon ordinateur et qui est disponibles à tous, la loupe de Windows oui, car Windows possède une loupe qui est énormément mieux et plus stable qu’avant et NVDA qui est une synthèse vocale, mais je l’utilise qu’à l’occasion.

Je joue comme tout le monde je dois seulement me rapprocher de l’écran ou de la télévision, j’ai un téléphone Android qui possède aussi une loupe lorsque le texte est petit, je fais tout ce que les jeunes ont fait, ce n’est pas parce que j’ai un handicap que je suis différent de tous, ce qui est blessant est la façon que les gens et peut-être vous vous réagissez à notre présence, donné la main comme une personne normale, parler nous normalement comme si vous parliez à une personne normale, je suis normal comme tous personnes.

Je me suis réfugié sur internet, car personne ne me connaissait, j’étais anonyme, j’avais une autre identité sans être critiqué, j’étais une autre personne, cette identité anonyme je l’ai gardé juste quand fin 2016 où j’ai choisi d’utiliser mon vrai nom sur Twitter et de mettre ma photo en profil, certains mon critiqué, intimidé, insulté, menacé, mais maintenant je n’ai pas besoin de me cacher derrière un pseudonyme pour me faire comprendre, je n’insulte personne, je n’intimide personne et je ne me cacherais pas derrière un pseudonyme pour insulter des personnes, je suis moi-même si vous ne m’aimez pas suivez moi pas et si vous voulez rire de mon handicap la vie vous le reprochera tous ou tard.

Donc oui avoir un handicap est très difficile, tu as du rejet, des limitations, des restrictions, mais quand tu as le soutien de personnes formidables et que tu es persévérant tu peux tout surmonter.

Je vais me battre et je vais continuer à faire ce que j’aime malgré tous ces obstacles, personne ne m’arrêtera.